En 2022, Bourges ambitionne de devenir la première "Capitale française de la culture"

Stéphane Hilarion
·1 min de lecture

Le Printemps de Bourges, l’École nationale supérieure d'art, le centre d'art Transpalette et la friche Antre peaux, haut lieu de la création artistique contemporaine de la cité berruyère et bientôt la toute nouvelle maison de la culture qui sera inaugurée en septembre prochain... Autant d'atouts que Bourges met en avant dans son dossier de candidature pour devenir "Capitale française de la culture" en 2022. Un nouveau label lancé en octobre dernier par le ministère de la Culture et ouvert aux villes et groupements de communes de 20 000 à 200 000 habitants.

Un million d’euros de dotation

À l’issue d’une première sélection début février, dix dossiers seront en lice. Outre Bourges, on parle de Vierzon, Le Mans, Brest, Roubaix, Metz, le pays d’Apt ou encore Antibes. Sur son site, le ministère indique que les candidats devront présenter "un projet culturel mettant en valeur la richesse et la diversité du territoire". Il devra proposer "une vision et une stratégie culturelle claires et cohérentes au regard de huit critères : qualité d’innovation, intérêt artistique et culturel, investissement des habitants, rayonnement et coopération internationale, accessibilité de tous les publics, solidarité territoriale, capacité de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi