2021 : Edgar Morin espère que les forces "créatives" et "lucides" vont s'imposer face à la crise du Covid-19 même si elles sont "encore très faibles"

franceinfo
·1 min de lecture

"Il faut qu'on apprenne à vivre dans l'incertitude", plaide le sociologue et philosophe Edgar Morin, invité de franceinfo vendredi 1er janvier, alors que l'année 2021 démarre sous le signe de l'épidémie de Covid-19. Il appelle à "avoir le courage d'être prêts à résister aux forces négatives". Selon Edgar Morin, "la crise favorise les forces les plus contraires" et parfois, les colères "rendent l'esprit aveugle et unilatéral". L'intellectuel espère que les "forces créatives" et les "forces lucides" puissent "s'imposer bien qu'elles soient encore très dispersées et très faibles".

franceinfo : Avez-vous été surpris par l'épidémie de coronavirus ?

Edgar Morin : J'ai été surpris par la pandémie. J'ai été habitué à voir arriver l'inattendu dans ma vie. L'arrivée d'Hitler était inattendue pour tout le monde. Le pacte germano-soviétique était inattendu et incroyable. La résistance de Moscou a été incroyable. Le déclenchement de la guerre d'Algérie a été inattendu. Je n'ai vécu que par l'inattendu et par l'habitude des crises. Dans ce sens-là, je vis une crise nouvelle, énorme, mais qui a tous les caractères de la crise. D'un côté, elle suscite de l'imagination créative et de l'autre côté, elle suscite des peurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi