2020, année la plus chaude en France : "Il va falloir diversifier les cultures, renforcer les sols et revoir la manière dont on gère l'eau"

franceinfo
·1 min de lecture

L'année 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée, selon Météo France. Conséquence : l'agriculture a souffert de ces conditions climatiques "réellement défavorables", a déclaré mercredi 30 décembre sur franceinfo Jean-François Soussana, vice-président en charge de la politique internationale à l’INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement), avec notamment "une baisse des rendements des cultures d'hiver".

franceinfo : Dans quelle mesure l'agriculture est-elle victime du réchauffement climatique ?

Jean-François Soussana : Cette année, on peut dire que les conditions climatiques ont été réellement défavorables. Avec cette année 2020 chaude, mais aussi sèche pendant l'été, on a enregistré une baisse des rendements des cultures d'hiver. La production des céréales a baissé, en volume, de 18 à 19%, avec, en particulier, un recul pour le blé et l'orge. Tandis que les cultures d'été, comme le maïs, ont été peu affectées. Les prairies ont également été très affectées, avec un recul de production de 30% par rapport à la moyenne : c'est donc un problème pour les éleveurs.

Le réchauffement, c'est plus d'eau l'hiver à cause des inondations et plus de chaleur et de sécheresse l'été ?

C'est ça. On a eu une année très contrastée, avec des événements extrêmes, des tempêtes en début d'année, des épisodes de pluie exceptionnels à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi