2 / 17

Macron et la dynamique LREM

2017 ou le raz-de-marée d’En Marche puis de La République en Marche. Créé le 6 avril 2016, le parti d’Emmanuel Macron est monté au sommet en un an, du néant au président : 66,10% de voix au deuxième tour de l’élection présidentielle puis 49,12% (350 sièges de députés à l’Assemblée) de voix au deuxième tour des élections législatives. De fait attractif, le parti a accueilli les indésirables de ses concurrents, devenant la première force politique de France. Seule ombre au tableau, le départ de cents marcheurs (sur les 386 000 adhérents) qui dénoncent un manque de démocratie au sein du parti. La vague LREM durera-t-elle jusqu’en 2020, année des élections municipales ?

2017, un paysage politique révolutionné

Rarement une année d’élection présidentielle n’avait été aussi riche en événements politiques. En 2017, le paysage politique français a fondamentalement évolué. De la chute du PS à l’ascension de La République en Marche en passant par les rebondissements au FN, la montée en puissance de la France Insoumise et le virage des Républicains, retour sur une année de révolutions.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages