En 2008, Jean d’Ormesson expliquait pourquoi un écrivain devait éviter de mourir en même temps qu’une star

11 octobre 2008. Invité sur le plateau de Thierry Ardisson aux côtés de Julien Doré sur Canal +, Jean d’Ormesson s’adonnait à ce qu’il adorait faire dès qu’une caméra s’allumait et se braquait sur lui : du cabotinage. Lorsque l’homme en noir s’autorisait à évoquer la disparition de l’écrivain, Jean d’O’ ne perdait pas son légendaire sourire en coin pour autant, révélant au chéri d’Audrey Crespo-Mara que pour ça aussi, il avait une théorie bien à lui…

>>> Mort de Jean d’Or­mes­son : Stéphane Bern, Julien Doré, Stéphane de Groodt, les hommages se multi­plient

« L’écrivain doit faire attention à tout ce qu’il écrit, précisait Jean d’Ormesson. Il doit faire attention à tout ce qu’il dit. Et il doit faire attention à la façon dont il meurt. » S’appuyant sur l’exemple de Jean Cocteau qui avait eu la mauvaise idée de disparaître le même jour qu’Edith Piaf, l’Académicien ajoutait : « Vous savez, c’est très mauvais pour un écrivain de mourir en même temps que Piaf. » Le 11 octobre 1963, la disparition du dramaturge avait en effet été totalement vampirisée par celle de la Môme… Ironie du sort, c’est exactement ce qui vient d’arriver à notre regretté d’Ormesson qui a disparu un jour avant Johnny Hallyday

Retrouvez cet article sur Voici

Jean d’Ormesson parle de sa bataille contre le cancer
Mort de l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson à 92 ans
Mort de Jean d’Ormesson : Stéphane Bern, Julien Doré, Stéphane de Groodt, les hommages se multiplient
Johnny Hallyday Un bébé en 2008 !
Johnny Hallyday : « Tout homme a le devoir absolu de tromper de temps en temps sa femme »

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages