Plus de 200 arrestations dans une opération mondiale contre le blanchiment d'argent

Le siège d'Europol à La Haye. La police européenne a mené une vaste opération contre le blanchiment d'argent et appréhendé 228 personnes dans une trentaine de pays

La Haye (AFP) - Les polices d'une trentaine de pays ont appréhendé 228 personnes et identifié des milliers de "mules financières" dans le cadre d'une vaste opération contre le blanchiment d'argent, a annoncé mercredi l'agence européenne de police Europol.

L'opération, qui s'est déroulée de septembre à novembre, a conduit à l'ouverture de plus de 1.000 enquêtes criminelles, dont "beaucoup sont toujours en cours", a déclaré Europol dans un communiqué.

"Plus de 650 banques, 17 associations de banques et autres institutions financières ont contribué à la déclaration de 7.520 transactions frauduleuses de mules financières, évitant ainsi une perte totale de 12,9 millions d'euros", a indiqué Europol.

L'opération, soutenue par Europol, l'unité européenne de coopération judiciaire Eurojust et la Fédération bancaire européenne (FBE), a permis l'identification de 3.833 "mules financières" ainsi que 386 recruteurs, dont 228 ont été arrêtés.

Ces "mules financières" prennent souvent part à des activités de blanchiment d'argent à leur insu, en recevant et en transférant de l'argent obtenu illégalement, a expliqué Europol.

Les recruteurs, particulièrement actifs sur les réseaux sociaux, arrivent à convaincre leurs victimes "d'ouvrir des comptes bancaires sous prétexte d'envoyer ou de recevoir des fonds", selon Europol.

L'opération a été menée dans 31 pays, dont l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la Suisse, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Australie.