200.000 Iraniens ont pris part aux manifestations, selon Téhéran

GENEVE (Reuters) - Deux cent mille Iraniens ont pris part aux manifestations antigouvernementales de ces deux dernières semaines dans la République islamique, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur Abdolreza Rahmani Fazli.

Cette vague de mécontentement, la plus importante depuis la révolte "verte" de 2009, a coûté la vie à au moins 143 manifestants, selon des calculs de l'ONG Amnesty International rejetés par Téhéran.

Le guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a affirmé que le mouvement de contestation était le fruit d'une "très dangereuse conspiration", tout en déclarant qu'il avait été complètement anéanti.

Cité par l'agence de presse officielle Irna, le ministre de l'Intérieur Abdolreza Rahmani Fazli a déclaré que 731 banques, 70 stations-services et 140 bâtiments publics avaient été incendiés pendant les manifestations.

Il a ajouté qu'une cinquantaine de bases des forces de sécurité avaient été attaquées.

Selon un député, Hossein Naqavi-Hosseini, membre de la commission parlementaire sur la sécurité cité par le site d'informations Entekhab, environ 7.000 personnes ont été arrêtées.




(Babak Dehghanpisheh, version française Jean-Stéphane Brosse)