Vous avez 20 ans ? Alors vous aviez 38% de chances de vivre une épidémie comme celle du Covid. Un chiffre qui pourrait doubler !

·1 min de lecture

Un individu né en 2000 avait 38% de chances de connaître une épidémie de l'ampleur de celle du Covid-19 au cours de sa vie, chiffre une nouvelle étude. Cette probabilité ne cesse d'augmenter, au point qu'elle pourrait doubler dans les prochaines décennies.

La probabilité de vivre une épidémie de l'ampleur de celle du Covid-19 était de 38% pour une personne née en l'an 2000… Et elle ne fait qu'augmenter, au point qu'elle pourrait doubler dans les prochaines décennies. D'après une nouvelle étude italo-américaine publiée dans la revue , il est probable que l'humanité connaîtra à nouveau ce genre d'événement entre aujourd'hui et 2080.

395 épidémies réparties sur 400 ans

"La conclusion la plus importante est que les grandes pandémies comme celle du Covid-19 et de la grippe espagnole sont relativement probables", résume dans un communiqué William Pan, professeur associé de santé environnementale mondiale et l'un des coauteurs de l'article. Son équipe a rassemblé les données mondiales de 395 épidémies de maladies infectieuses depuis 400 ans. Seules étaient exclues celles toujours en cours (Sida, Covid-19, paludisme) ou résolues par la médecine (car cela faussait la dynamique naturelle de l'épidémie). "Un ensemble de données mondiales sur les épidémies historiques de 1600 à nos jours est ici compilé et examiné à l'aide de nouvelles méthodes statistiques pour estimer la probabilité annuelle d'apparition d'épidémies extrêmes", résument les auteurs. Sont notamment inclues la peste, la variole, le choléra, le typhus ou la grippe espagnole.

Une pandémie de l'ampleur de celle du Covid-19 pourrait se reproduire tous les 59 ans

"Notre analyse permet de quantifier la fréquence à laquelle un événement de type Covid-19 pourrait se produire à l'avenir", précisent les chercheurs. Réponse : tous les 59 ans. Mais attention, cela ne signifie pas que nous pouvons dormir sur nos deux oreilles pendant un demi-siècle, car il s'agit simplement d'une moyenne. En réalité, la probabilité que l'épidémie survienne n'importe quelle année entre aujourd'hui et dans 59 ans est exactement la même. "Lorsqu'une crue centennale se produit aujourd'hui, on peut présumer à tort que l'on peut se permettre d'attendre encore 100 ans avant de connaître un autre évén[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles