20.000 soldats, "un million de milices", trois présidents : investiture historique et tendue pour Joe Biden

·1 min de lecture

Mercredi 20 janvier, Joe Biden deviendra officiellement le 46e président des Etats-Unis. Le candidat démocrate et sa vice-présidente, Kamala Harris, prêteront serment, à l'extérieur du Capitole comme le veut la tradition, au cours d'une cérémonie d'investiture sous haute-surveillance, marquée par le contexte sécuritaire et l'épidémie de Covid-19. Une semaine après l'invasion du Congrès par des manifestants pro-Trump, Washington D.C porte encore les stigmates de l'attaque, qui a provoqué la mort de cinq personnes. Voici, en quelques chiffres, pourquoi l'"Inauguration day" s'annonce historique. 

Plus de 20.000 soldats attendus

Afin d'assurer la sécurité lors de la cérémonie, le Pentagone a autorisé le déploiement de 15.000 soldats dans la capitale fédérale. Des militaires de la Garde nationale sont déjà sur place, 6.200 selon plusieurs médias, portant l'effectif de soldats mobilisés à plus de 20.000 hommes le Jour J. Le recours à ce corps de réserve de l'armée américaine, demandé par le gouvernement de Washington et la police du Capitole, a entraîné la mobilisation de réservistes venus du Minnesota, la Caroline du Nord, la Pennsylvanie, et l'Illinois.  

Lire aussi - Etats-Unis : vigilance et dissuasion avant l'investiture de Joe Biden

L'United States Marshals, agence de police du gouvernement fédéral dépendant du Département de la Justice prévoit d'assermenter entre 3.000 et 4.000 agents, venus de tout le pays à la demande de la police locale, pour aider lors de l'investiture, s...


Lire la suite sur LeJDD