2.300 euros d'amende pour non-respect du confinement après une fête dans le Doubs

·1 min de lecture

Ils ont payé en tout 2.300 euros d’amende pour non-respect du confinement. Une vingtaine de jeunes gens, réunis pour une soirée jeudi, ont été pris en flagrant délit par les gendarmes de Pontarlier, dans le Doubs. Alertés par un voisin qui avait entendu du bruit et de la musique, ils sont tombés sur une quinzaine de véhicules stationnés dans la cour et sur 17 fêtards dans un appartement.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 14 novembre

"Les gens avait envie d’éviter le contrôle des gendarmes"

"Deux individus ont tenté de s’échapper par le balcon. Le propriétaire des lieux les a dissuadés de le faire parce que son véhicule était juste en dessous. Ses deux comparses sont restés dans le domicile. On sentait bien que les gens avait envie d’éviter le contrôle des gendarmes", raconte le capitaine Combe-Chevaleyre après cette opération menée dans la commune de Levier. 

Tous les fêtards ont été dûment verbalisés. 135 euros multipliés par 17 jeunes, pour un total de 2.295 euros. La gendarmerie de Pontarlier a annoncé d'autres contrôles dans les prochains jours. 


Retrouvez cet article sur Europe1