1er mai : les syndicats protestent en ordre dispersé

France 3

Derrière cette bannière, tous les syndicats n'ont pas réussi à se ranger. Cette année, le 1er mai est celui des divisions, notamment autour des consignes de vote pour le second tour. Pour la CGT et FO, le message est celui du barrage au Front national, mais pas d'appel clair à voter pour Emmanuel Macron. "Le combat contre l'extrême droite il est dans nos gènes, depuis que la CGT est née il y a 120 ans. Donc il n'y a aucune ambigüité sur notre positionnement : on dit qu'aucune voix ne doit aller au Front national", explique Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

Pas de nouvelle consigne de Jean-Luc Mélenchon

Dans le cortège, certaines sections syndicales, elles, ont opté pour le "ni ni", ni Marine Le Pen, ni Emmanuel Macron. Abstention, vote blanc, ou bulletin Emmanuel Macron, les "Insoumis" de Jean-Luc Mélenchon sont laissés libres dans leur choix. Présent devant eux pour la première fois depuis sa défaite au soir du premier tour, ému, Jean-Luc Mélenchon ne leur a pas donné de nouvelle consigne. Ses soutiens répètent leur volonté de faire battre le FN mais demandent à Emmanuel Macron des gestes sur son programme pour gagner le vote des "Insoumis".



Retrouvez cet article sur Francetv info

"Le 1er-Mai, c'est le 14-Juillet des syndicats"
1er-Mai : désunion syndicale sur fond de campagne présidentielle
Le Paris de la nature
Policiers blessés en marge du défilé du 1er-Mai à Paris : "On a affaire à des groupuscules extrémistes qui ne pensent qu'à attaquer les uniformes"
Brin de muguet du 1er mai : une tradition incontournable

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages