1er-Mai: renvoi au 1er juin du procès de la femme suspectée d'avoir agressé un pompier

Lewis Joly/AP/SIPA

La femme qui a frappé un pompier lors de la manifestation du 1er-Mai à Paris a demandé le renvoi de son procès le 1er juin prochain.

La manifestante suspectée d'avoir agressé un pompier lors du défilé du 1er-Mai à Paris a été placée mercredi sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès le 1er juin devant le tribunal correctionnel de Paris. A l'issue de 48 heures de garde à vue, cette femme de 38 ans avait été déférée mardi au parquet en vue d'une comparution immédiate mercredi après-midi. Sur les vidéos prises lors de la manifestation du 1er-Mai diffusées sur les réseaux sociaux, on voit la suspecte, casque orange sur la tête, tenter d'arracher la lance à incendie d'un pompier en train d'éteindre un feu allumé par des manifestants. Après plusieurs essais infructueux, elle lui assène deux coups sur le casque avant d'être maîtrisée .

Ce geste avait suscité de larges condamnations sur les réseaux sociaux, tandis que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait dénoncé des "violences inacceptables". A l'audience, Mme A., très éprouvée, souvent en larmes, est apparue les cheveux attachés en chignon, avec une veste en jean, et a fait valoir son droit d'obtenir le renvoi de son procès. Elle s'est présentée comme "salariée CDI formatrice dans le domaine de l'hygiène" après avoir été "aide-soignante pendant le Covid".

Dans l'attente de l'audience au fond le 1er juin, l'enjeu de cette audience était de savoir si la prévenue ferait l'objet d'une mesure de contrainte. Le procureur de Paris a requis son placement en détention provisoire jusqu'au procès, une "mesure exceptionnelle" légitimée selon lui par la "certaine forme de dangerosité" de la prévenue. "Il y a quant à l'état d'esprit de madame des interrogations", a glissé le procureur.

Interrogée un peu plus tôt par le procureur sur son risque de réitération des faits, Mme A. avait répondu : "Je(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles