1er-Mai: tensions sporadiques en tête du cortège parisien

Des CRS face aux manifestants à Paris dans le cortège du 1er mai 2024 (ALAIN JOCARD)
Des CRS face aux manifestants à Paris dans le cortège du 1er mai 2024 (ALAIN JOCARD)

Des tensions sporadiques ont eu lieu mercredi en tête du cortège de la manifestation parisienne du 1er-Mai, où 13 policiers ont été légèrement blessés, des commerces et du mobilier urbain vandalisés ainsi que des poubelles et une camionnette incendiées, ont constaté des journalistes de l'AFP.

De premières tensions ont éclaté peu après le départ de la manifestation place de la République, avec la constitution d'un "pré-cortège" d'environ 4.500 personnes, dont "5 à 600 éléments très radicaux" issus "pour une grande partie d'entre eux de la mouvance de l'ultra gauche", a déclaré le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, lors d'un point presse à l'issue du défilé.

Boulevard Beaumarchais, plusieurs vitrines de commerces et abribus ont été dégradés et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène, a constaté un journaliste de l'AFP. D'autres vitrines ont été taguées. Au moins une personne, vêtue de noir, a été blessée lors de cet épisode. Elle a été évacuée par deux autres manifestants, selon le journaliste de l'AFP.

Le calme est ensuite revenu et la manifestation a continué sa progression vers Nation.

Mais de nouvelles tensions sont survenues après la place de la Bastille. Une camionnette a été partiellement incendiée, ainsi que des poubelles. D'autres abribus ont été dégradés. Des pierres et mortiers d'artifice ont été lancés sur les forces de l'ordre, qui ont à nouveau fait usage de gaz lacrymogène et sont intervenues dans le cortège.

- 45 interpellations à Paris -

Plusieurs petits groupes de personnes vêtues de noir et masquées s'en sont également pris à des banques, dont les vitrines ont été dégradées. Un restaurant McDonald a été endommagé et certains sont entrés à l'intérieur où ils ont pris de la nourriture, a vu le journaliste de l'AFP.

Des tensions ont encore eu lieu lors de la dispersion du cortège, arrivé vers 17H00 à Nation. Un manifestant blessé a été pris en charge par les pompiers, a constaté une journaliste de l'AFP.

A 18H15, selon un bilan encore provisoire, 45 personnes avaient été interpellées, selon la préfecture de police de Paris.

"Les incidents ont été systématiquement empêchés", s'est félicité le préfet Nuñez.

Au total, 13 policiers et gendarmes ont été blessés, dont 7 après avoir été la cible d'une "bombe agricole", a ajouté la préfecture de police. Ces 13 blessés ont été transportés à l'hôpital en "urgence relative".

tmn-hdu-tll/mat/er