"1917" : Sam Mendes réalise un des meilleurs films sur la Première Guerre mondiale

Jacky Bornet

Le front anglais en 1917 dans l’est de la France comme jamais vu au cinéma. Le réalisateur de Skyfall et d’American Beauty, Sam Mendes, raconte les souvenirs de ceux qui y étaient. Un superbe récit monté en un plan séquence (sans coupes) de deux heures. 1917 est sans doute le meilleur film sur la Première Guerre mondiale depuis Les Sentiers de la gloire de Kubrick (1957) et Johnny Got his Gun (Dalton Trumbo, 1971), en salle mercredi 15 janvier.

Franc et concis

Avril 1917 : deux gradés anglais sur le front de l’Est en France sont envoyés en mission pour avertir les premières lignes d’annuler une offensive prévue à l’aube, l’ennemi allemand leur tendant un piège. Les deux amis doivent traverser les tranchées et territoires fraîchement désertés par l’Allemagne au risque de leur vie, pour en sauver 1 600 autres.

Les termes de l’intrigue sont francs et concis, la réalisation tout autant. Sam Mendes suit ses deux personnages de leur réveil à l’aube suivante. Réalisé en un plan séquence (sans coupes), une telle prouesse n’est possible que ponctuée de raccords invisibles. C’est un choix de montage, et il s'avère des plus efficaces dans la plupart des cas. Ce qui particulièrement efficace sur un sujet tel que celui de 1917 : une aventure humaine, filmée au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi