"Plus de 186 000 morts" à Gaza : quelle fiabilité pour l'estimation publiée sur le site The Lancet ?

"Il n'est pas invraisemblable d'estimer que jusqu'à 186 000 morts, voire plus, pourraient être imputables au conflit actuel à Gaza". Selon une "lettre" publiée sur le site du Lancet, le bilan humain dans le territoire palestinien en guerre depuis 10 mois avec Israël, serait beaucoup plus élevé que les plus de 38 300 annoncés par le ministère de la Santé du Hamas. Comment ses auteurs sont-ils parvenus à cette estimation ? Leur chiffre est-il crédible ? Décryptage.

Selon une publication intitulée "Compter les morts à Gaza : difficile mais essentiel", mise en ligne vendredi 5 juillet sur le site Internet de la célèbre revue médicale britannique The Lancet, "il n'est pas invraisemblable d'estimer que jusqu'à 186 000 morts, voire plus, pourraient être imputables au conflit actuel à Gaza".

En se basant sur "une estimation de la population de la bande de Gaza en 2022, qui s’élevait à 2 375 259 habitants, cela représenterait 7 à 9 % de la population totale de la bande de Gaza", poursuivent les auteurs de "La lettre", publiée dans la rubrique "Correspondances" du site.

Des chiffres largement supérieurs au bilan communiqué, mercredi 10 juillet, par le ministère de la Santé de Gaza, faisant état de 38 300 morts dans le territoire palestinien depuis le début de l’offensive de l’État hébreu contre le Hamas, en réponse à l’attaque du 7 octobre perpétrée par le mouvement islamiste sur le sol israélien.

Morts directes et morts indirectes


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Guerre Israël-Hamas : les habitants de Gaza City fuient les combats, frappe meurtrière sur une école
Urbicide : "Même si Israël arrête de bombarder Gaza demain, il sera impossible d'y vivre"