18 mois pour retrouver un travail, est-ce suffisant ?

Oliver Véran, le porte-parole du gouvernement, ici au Palais de l'Élysée avant un conseil des ministres en juillet dernier.  - Credit:Arthur Nicholas Orchard/Hans Lucas via AFP
Oliver Véran, le porte-parole du gouvernement, ici au Palais de l'Élysée avant un conseil des ministres en juillet dernier. - Credit:Arthur Nicholas Orchard/Hans Lucas via AFP

Une petite phrase qui fait beaucoup parler. « Dans la période que nous connaissons, dix-huit mois pour trouver un travail, c'est suffisant », a estimé mardi le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, à propos du durcissement des conditions d'attribution de l'assurance chômage. Pour mémoire, l'exécutif a annoncé en début de semaine une baisse de 25 % de la durée d'indemnisation – passant de 24 à 18 mois, donc – pour tous les demandeurs d'emploi ouvrant des droits à partir du 1er février 2023.

Dix-huit mois, est-ce vraiment assez ? La question fait débat. Les syndicats de travailleurs ont, en tout cas, jugé cette décision « inacceptable ». Certains élus de La France insoumise (LFI) et du Rassemblement national (RN) si prompts à récuser l'existence de toute passerelle idéologique entre leurs camps ont également fait part de leur vive opposition, qualifiant la mesure « d'humiliation sociale » (Paul Vannier, député LFI) ou de « trompeuse » (Jean-Philippe Tanguy, député RN).

À LIRE AUSSIAssurance chômage : la durée d'indemnisation réduite de 25 %

Incitation au travail

Du point de vue des économistes interrogés, cette réforme est loin d'être perçue comme scandaleuse. « Au regard de l'état actuel du marché de l'emploi, dix-huit mois n'est pas une période déraisonnable », estime Olivier Redoulès, directeur des études de l'institut économique Rexecode. Ces derniers temps, ce ne sont pas les offres qui manquent, en France. Pôle emploi en compile actuellement 977 000 [...] Lire la suite