18 juin : l’appel du général de Gaulle célèbre ses 80 ans

Le discours du général de Gaulle, prononcé le 18 juin 1940 à la radio de Londres, a marqué l’histoire. France 2 a retrouvé deux anciens auditeurs de cet appel, encore marqués par ce moment. Ils témoignent aujourd’hui. Malgré les années, l’émotion est toujours forte à la voix du général. À l’époque, Denis Dérout est un jeune homme de 14 ans, qui regagnera l’espoir que la guerre n’est peut-être pas perdue grâce à ces mots. L’appel brouillé par les Allemands "Est-ce qu’il ne rêve pas ? Pour moi c’était une utopie, mais une utopie qu’il fallait essayer d’atteindre", raconte l’ancien résistant, aujourd’hui âgé de 94 ans. Il prendra ensuite les armes avec des camarades du lycée. Le 18 juin, peu de Français ont entendu le général. Le message sera répété de nombreuses fois, mais les Allemands brouillaient les ondes. Michèle Agniel l’entendra finalement le 22 juin. "On était à plusieurs, à tourner le bouton, jusqu’à ce qu’on entende", raconte l’ancienne résistante.