18 ans de prison pour la femme qui a commandité l’assassinat raté de son ex-compagnon

Source AFP
·2 min de lecture

Amandine Soave, 34 ans, a été reconnue coupable d’avoir tenté d’éliminer Jimmy C., son ancien conjoint, notamment en enrôlant un tueur à gages.

Jeudi 15 avril, la cour d'assises de Seine-Saint-Denis a condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle la femme qui a commandité l'assassinat raté de son ex-compagnon en août 2017 en forêt, une affaire décrite au procès comme « digne d'un film des frères Cohen ». Après sept heures de délibération, la cour a déclaré Amandine Soave, 34 ans, coupable d'avoir tenté d'éliminer Jimmy C., son ancien conjoint. Elle avait enrôlé un tueur à gages puis attiré la victime dans un guet-apens tendu dans une allée obscure de la forêt de Bondy, au prétexte d'une promenade après un dîner au Courtepaille, le 26 août 2017.

L'accusée espérait faire passer l'assassinat de Jimmy pour un règlement de comptes lié à du trafic de stupéfiants, au point d'amener dans cette balade sanglante leur fils de trois ans en poussette afin de détourner les soupçons. Mais placée en garde à vue, elle avait fini par avouer les faits. L'avocate générale avait requis vingt-cinq ans de prison à son encontre. La défense d'Amandine argue de violences verbales et physiques de la part de Jimmy pour expliquer le geste extrême de cette « jeune femme ordinaire ». Blessé par une balle au thorax, Jimmy a réchappé de ce piège vivant mais paraplégique. Il ne se déplace désormais plus qu'en fauteuil roulant.

Une famille déchirée par l'affaire

« Je demande pardon pour toutes ces vies gâchées par ma faute. Je vivrai avec cette culpabilité toute ma vie », a déclaré en pleurs Amandine, petite femme aux cheveux noués [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :