17 % des patients qui ont eu la Covid-19 seraient encore porteurs du virus

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

À fin du mois d'octobre, plus de 45 millions de personnes dans le monde ont été touchées par le coronavirus, dont 32,9 millions d'entre elles sont considérées comme guéries. Il existe pourtant des formes « longues » de la Covid-19 où les patients souffrent encore de difficultés respiratoires, de fatigue intense, de courbatures ou de perte d’odorat parfois pendant plusieurs mois après la guérison. D’autres cas de ré-infection ont également été décrits. Une nouvelle étude parue dans la revue American Journal of Preventive Medicine montre aujourd’hui que près de 17 % des anciens patients de la Covid-19 sont encore porteurs du virus parfois longtemps après.

L’étude a été menée par la fondation Policlinico Universitario Agostino Gemelli, à Rome (Italie), où un service de santé multidisciplinaire a été créé pour les patients qui se sont rétablis de la Covid-19 afin d'établir un suivi des malades après la guérison et d'évaluer l'impact du virus sur leur corps. Pour l’étude, 131 personnes déclarées officiellement guéries ont été à nouveau testées et, pour 16,7 % d’entre elles, le test RT-PCR s’est révélé à nouveau positif.

La persistance de symptômes ne signifie pas pour autant que l’on reste contagieux. © KP Arts, Adobe Stock
La persistance de symptômes ne signifie pas pour autant que l’on reste contagieux. © KP Arts, Adobe Stock

Des symptômes persistants non liés à la présence du virus

Positifs ou négatifs, la plupart des patients se portaient plutôt mieux et aucun d’entre eux ne montrait de fièvre. Toutefois, ils étaient nombreux à présenter des symptômes persistants, bien qu'étant de plus faible intensité que durant la phase aiguë de la maladie : fatigue, 51 % ; difficultés respiratoires, 44 % ; toux, 17 %. Curieusement, la prévalence de ces symptômes est similaire entre les personnes testées négatives et celles testées positives, ce qui signifie que ce critère n’est pas un bon prédicteur de l’infectiosité.

Un taux notable de patients guéris de Covid-19 pourraient encore être porteurs asymptomatiques du virus

« Nos conclusions indiquent qu'un taux...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura