À 17 ans, il refuse plus de 7 millions d’euros pour son site sur le Covid-19

À 17 ans, il refuse plus de 7 millions d’euros pour son site sur le Covid-19

Un adolescent américain, créateur d’un site sur le Covid-19, a refusé une offre de rachat de plus de 7 millions d’euros pour ne pas être perçu comme un “profiteur”. 

Aviv Schiffmann n’a pas attendu que les États-Unis deviennent le pays le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19 pour s’en préoccuper. À 17 ans, cet adolescent américain originaire de Seattle et passionné d’informatique a mis ses compétences au service d’une noble cause. Dès janvier dernier - alors que le coronavirus touchait exclusivement la Chine -, le jeune homme a créé un site regroupant les données des pays du monde entier sur la crise sanitaire.

“Je n’ai que 17 ans, je n’ai pas besoin de 8 millions de dollars”

Baptisé ncov2019.live, le site regroupe les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, et celles des gouvernements et ministères de la Santé dans le monde. Environ 30 millions de personnes s’y connectent chaque jour. C’est d’ailleurs la plateforme sur le coronavirus la plus consultée. De quoi susciter les convoitises des investisseurs désireux de profiter de cette audience massive pour placer leurs publicités.

Le lycéen a tout refusé dont une offre colossale de 8 millions de dollars (environ 7,3 millions d’euros). “Je n’ai que 17 ans, je n’ai pas besoin de 8 millions de dollars… Je ne veux pas être un profiteur”, s’est-il justifié auprès de Business Insider. “Le but de ce site a toujours été de diffuser des informations à travers le monde sur la pandémie en cours, et non de gagner de l'argent”, écrit-il sur son compte Twitter le 9 mai. 

Le jeune “geek” estime que sa création est d’utilité publique et qu’elle doit être consultable facilement par n’importe quel utilisateur. En cédant aux sirènes de l’argent, l’Américain craignait aussi de ne plus être totalement libre dans ses choix et que l’ajout d’annonces publicitaires ralentisse considérablement son site “le rendant inutilisable pour le public”, ajoute Business Insider dans des propos rapportés par Ouest-France

Microsoft l’approche, il décline

Alors que des milliers d’adolescents français attendent fébrilement leurs résultats sur Parcoursup, l’as de l’informatique a déjà refusé une offre de la part du géant de l’informatique Microsoft. “Désormais, je connais des tas d’investisseurs. Si demain je montais mon entreprise, je sais qu’ils prendraient au moins le temps de regarder mon business plan”, explique le lycéen qui préfère développer d’autres projets. 

Et lorsque l’épidémie sera totalement contenue, que deviendra son site ? Aviv Schiffmann a évoqué la suite sur Twitter. “Je ferai du site un référentiel gratuit d'informations sur la pandémie, afin que vous puissiez télécharger des tableaux de données formatés sur chaque pays”, dit-il dans un tweet posté dimanche. Il souhaite ensuite utiliser toutes les données pour les comparer avec d’autres pandémies comme le SRAS. Et sinon, vous faisiez quoi vous à 17 ans ?

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Comment s'explique la hausse de popularité d'Édouard Philippe ?
>>
 Coeur, intestin, rein, cerveau... Les (très) nombreux organes touchés par le coronavirus
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde