16 % des infectés par le coronavirus ne présentent que des troubles intestinaux

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

Fièvre, toux, fatigue et dyspnée sont les symptômes les plus courants de la Covid-19. Mais un nombre important de personnes, dont l’infection par le SARS-CoV-2 a été avérée, ne présentent aucun symptôme respiratoire, ou aucun symptôme tout court. Parmi les autres manifestations de la Covid-19, les troubles gastro-intestinaux sont fréquents comme la nausée, la diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales. Environ 16 % des cas de Covid-19, considérés dans une nouvelle méta-analyse, sont pris en charge uniquement pour des problèmes gastro-intestinaux.

Covid-19 : une contamination serait possible par voie fécale

C’est la conclusion de l'étude de 36 publications parues entre le 31 mars et le 15 juillet 2020. Elles ont été analysées par trois médecins radiologues de l’université de l’Alberta au Canada. Il en ressort que les symptômes gastro-intestinaux ont une prévalence importante – 18 % des cas étudiés – et qu’une attention particulière lors des examens d’imagerie abdominale pourrait faciliter le diagnostic.

La Covid-19 peut se révéler sous forme de douleurs abdominales, diarrhée et vomissement, sans troubles respiratoires ni fièvre. © Chajamp, Shutterstock
La Covid-19 peut se révéler sous forme de douleurs abdominales, diarrhée et vomissement, sans troubles respiratoires ni fièvre. © Chajamp, Shutterstock

Des problèmes intestinaux visibles lors des examens d'imagerie

À leur arrivée à l’hôpital, ces patients ont subi un scanner abdominal, une échographie Doppler et/ou une échographie classique. Des anomalies sur les images obtenues après l’examen ont été rapportées dans 22 des études comprises dans cette méta-analyse.

C’est l’épaississement de la paroi intestinale qui revient le plus souvent, suivi de la pneumatose intestinale, localisée à plusieurs endroits du tractus intestinal, ainsi que la présence anormale de gaz dans la veine porte.

Une condition plus rare a également été rapportée, chez de très jeunes enfants, une intussusception ou une invagination intestinale. Elle est caractérisée par le glissement d’une partie de l’intestin dans une autre, se télescopant et créant ainsi une occlusion...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura