156 plaintes par jour : le constat alarmant des violences sexuelles dans les transports en commun

C’est un constat à la fois alarmant et désespérant : le harcèlement est partout, et les femmes en sont victimes au quotidien. Harcèlement de rue, harcèlement au travail, harcèlement sexuel… 86% des Françaises l’ont subi au moins une fois dans leur vie, comme le révélait un sondage IFOP, réalisé pour la Fondation Jean-Jaurès et paru en 2018. Et bien sûr, les transports en commun sont loin d’être un lieu sûr pour la gent féminine. Nombreuses sont les femmes qui, principalement dans les grandes villes, sont victimes d’attouchements non désirés dans les métros, bus et tramways. D’ailleurs, le phénomène ne semble que s’amplifier au fil des années. C’est ce que révèle Le Parisien jeudi 31 août 2023. Nos confrères ont en effet pu consulter une note rédigée en 2022 par la Sûreté régionale des Transports de la préfecture de police de Paris, qui dresse un bilan consternant.

Selon ce “procès-verbal de contexte” sur les agressions sexuelles dans les transports en commun, 57.000 plaintes pour violences sexuelles ont été enregistrées en 2020 par les services de police et de gendarmerie. Cela équivaut donc à 156 plaintes par jour. Un chiffre véritablement révoltant – près de deux fois et demi plus élevé que celui recensé en 2011 – d’autant plus qu’il ne reflète certainement pas la réalité des choses. Effectivement, en 2020, la fréquentation dans les transports parisiens a été largement réduite en raison des confinements successifs liés à la pandémie de Covid-19. De plus, l’on sait que de nombreuses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite