Le 15 novembre, nous serons plus de 8 milliards d'habitants sur la terre

Le 15 novembre, la population mondiale devrait franchir le cap des 8 milliards d'habitants, les plus fortes augmentations étant enregistrées dans les pays en développement. La population de l'Inde passe à 1,4 milliard. Dans les pays les plus pauvres la population devrait presque doubler entre 2020 et 2050.

La population de la planète explose. Elle s'élevait à un peu plus de 2 milliards d'habitants en 1950. Elle devrait atteindre 10 milliards en 2050, 100 ans plus tard.

Dans certains pays, les taux de natalité augmentent grâce à un recul de la mortalité infantile et à l'amélioration des soins de santé. En Afrique le manque de contraception et d'éducation des femmes participe à la démographie galopante. En Europe notamment, les taux de natalité ralentissent, en raison de divers facteurs, notamment économiques.

La croissance démographique est-elle une bonne chose ou pas ? La population mondiale augmente de plus de 70 millions de personnes par an, 80 % de cette croissance étant concentrée dans les pays les plus pauvres, les moins bien équipés pour nourrir, éduquer ou employer ces personnes supplémentaires. Certains experts estime qu'elle contribue à une pauvreté généralisée et à la dégradation de l'environnement. La ralentir aurait des avantages économiques et environnementaux considérables, alors que 700 millions de personnes dans le monde vivent dans une extrême pauvreté.