15

Libération.fr

ans, c’est la peine de prison à laquelle a été condamné jeudi, pour corruption, l’ex-président de l’Assemblée brésilienne. Eduardo Cunha avait été le principal artisan de la destitution de Dilma Rousseff. Membre du Parti du mouvement démocratique (centre droit) du président Temer, il avait été arrêté en octobre 2016. Cet évangélique ultraconservateur était accusé d’avoir «menti» à ses pairs, niant être titulaire de comptes en Suisse, alimentés par des millions de réaux correspondant à des pots-de-vin en marge de contrats du géant pétrolier Petrobras.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le cannabis médicinal autorisé en Argentine
La barre des 5 millions de réfugiés ayant fui la Syrie a été franchie
Le Portugal va rétablir temporairement les contrôles aux frontières pendant la visite du pape François
L’Autriche veut exclure les travailleurs européens des nouveaux emplois
Dé/reforestation

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages