"13h15". Savoir ce qui est laïque ou non, selon Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laïcité

France 2
La loi de 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat est régulièrement évoquée dans l’actualité : signes religieux ostentatoires, crèches dans les bâtiments publics… Jean-Louis Bianco a notamment pour mission de veiller au respect de la laïcité. Extrait de "13h15 le dimanche" du 17 décembre.

Les liens entre les religions et les élu-e-s de la République ont toujours existé. Et savoir ce qui est laïque ou pas n’est pas toujours aisé. Le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15) est allé à la rencontre de Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité dont les positions font parfois polémique. Il a pour mission de conseiller le gouvernement sur les questions touchant à la laïcité et de veiller à son application.

Est-il gênant qu’un aumônier rencontre régulièrement des élu-e-s ? "Pas du tout. A l’Assemblée nationale, ce serait plus problématique. Dès lors qu’il n’y a pas de prosélytisme et de propagande, il est libre de le faire. Le débat est libre en France. Ça peut choquer, mais il n’y a rien d’anormal ou d’interdit à ce que la Conférence des évêques, comme la Libre pensée, la Grande Loge de France ou le Grand Orient de France s’expriment sur des débats de société. Cela fait partie de leurs droits et de la richesse."

"L’Etat chez lui et la religion chez elle"

"On peut s’exprimer avant, pendant et après une loi, mais il y a une frontière : une fois que la loi est votée, on doit la respecter et l’appliquer. Il ne faut pas inciter à ne pas la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages