"13h15". "J'ai vu qu'il n'y avait rien à voir" dans le tombeau du Christ...

France 2

Deux millions de pèlerins viennent s’incliner chaque année devant le marbre rose du Saint-Sépulcre, qu’ils pensent être le lieu de la crucifixion de Jésus, mais aussi son tombeau. Fin octobre 2016, l’accès au lieu saint a été fermé au public pendant soixante heures, pour cause de travaux.

Après avoir soulevé la plaque de marbre devant laquelle les croyants se recueillent, les ouvriers ont découvert une première plaque brisée avec la marque d’un croisé. Au-dessous, se trouve le rocher dans lequel la tombe de Jésus a été creusée, selon la tradition chrétienne.

"Mon deuxième hémisphère est spirituellement shooté"

Marie-Armelle Beaulieu fait partie des rares journalistes qui ont vécu le moment historique de l'ouverture du tombeau. La rédactrice en chef de

Terre Sainte Magazine se souvient : "Quand je suis entrée dans la tombe, les ouvriers étaient allés se coucher. C’est à la lumière de mon smartphone que j’ai découvert le tombeau vide. C’était peut-être mieux, parce que c’était plus intime…"

La croyante se souvient : "J’ai deux cerveaux : scientifiquement, il n’y a aucune preuve pour affirmer que ce tombeau est celui dans lequel le corps de Jésus a été mis après sa mort… Mon deuxième hémisphère est spirituellement complètement shooté. C’est toujours une espèce de drogue, un moment très fort… Je suis entrée et j’ai vu qu’il n’y avait rien à voir. C’est ça qui est extraordinaire. On nous demande de rendre compte de rien, puisqu’il n’y a rien à voir. Pas facile à suivre le gars… C’est Jésus, quoi !"

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. "13h15". La mystérieuse panne des instruments de mesure à l'ouverture du tombeau de Jésus...
"13h15 les Français". Sur les traces de Jésus
Russie : l'opposant Alexeï Navalny et 700 personnes arrêtées lors d'une manifestation contre la corruption
Corée du Sud : le ferry Sewol renfloué trois ans après son naufrage
Russie : des centaines de manifestants interpellés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages