132.000 peines de justice prononcées en 2019: Eric Dupond-Moretti réfute tout "laxisme" de la justice

·1 min de lecture
Eric Dupond-Moretti
Eric Dupond-Moretti

Interviewé ce mardi soir dans Face à BFM, Eric Dupond-Moretti est revenu sur les accusations de laxisme qui visent régulièrement la justice.

"Vous savez combien il y a de décisions pénales dans ce pays? Il y en a 850.000 par an. La perception fait-diversière de la justice n'est pas la bonne façon d'envisager les choses", a répondu le garde des Sceaux.

Des peines difficiles à prononcer

"Les affaires les plus graves sont jugées par les cours d'assises et donc des jurys populaires qui sont composés de Français comme vous et moi (...) qui n'ont jamais été condamnés. La détermination d'une peine, il n'y a rien de plus difficile. Les jurés, si vous les interrogez, vous diront à quel point c'est difficile, à quel point ça débat dans un délibéré", a continué l'ancien avocat.

"La justice n'a jamais été aussi sévère"

"En 2010, il y a 116.000 peines de prison prononcées, en 2019, 132.000. Vous trouvez que c'est laxiste? Entre 2001 et 2005, 89.000 années ont été infligées, en 2020, c'est 102.000 années. Vous trouvez que c'est laxiste? Le taux de poursuite est en accroissement. Le classement sans suite diminue, nous en sommes à 69.031 détenus", a tenu à défendre le ministre de la Justice.

"À supposer à vos yeux qu'il y ait décision laxiste, bien sûr que ça arrive sur 850.000 peines. Mais c'est très clair, la justice n'a jamais été aussi sévère qu'aujourd'hui en terme d'emprisonnement".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles