130% de la capacité initiale : pourquoi les services de réanimation sont bel et bien submergés

·1 min de lecture

Les répercussions de la pandémie font l'objet de débats entre des soignants de terrains et certains intervenants médiatiques, pour qui des marges subsistent afin d'augmenter la capacité d'accueil. Des chiffres obtenus par Marianne éclairent le niveau de pression subi par les hôpitaux.

La situation est-elle dramatique, ou simplement difficile ? La pandémie de Covid-19 fait peser une pression croissante sur les hôpitaux, avec une forte recrudescence du nombre de malades hospitalisés en soins critiques depuis début mars. Au point que les directeurs de crise de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont évoqué, dans une tribune publiée par le JDD le 27 mars, un contexte " de médecine de catastrophe ", qui les contraindrait à " faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possibles " dans les prochaines semaines. Mais ce cri d'alarme est tempéré par certains intervenants médiatiques : malgré des chiffres officiels inquiétants, la situation serait selon eux encore sous contrôle, grâce à des marges de manœuvre permettant d'augmenter la capacité d'accueil. Alors, qui dit vrai sur la saturation des hôpitaux ? Marianne a obtenu des chiffres de nature à éclaircir la polémique.Selon Santé Publique France, 5.053 malades du Covid-19 sont actuellement hospitalisés en soins critiques. Dont 1.532 en Île-de-France, la région la plus touchée à l'heure actuelle. " Et des projections de l’ARS [Agence régionale de santé, N.D.L.R.] anticipent entre 2.100 et 2.200...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

Affaire Victorine : un homme de 25 ans en garde à vue