13-Novembre: Jean-Louis Périès, quatre mois "à la manoeuvre" d'un procès hors norme

Le magistrat Jean-Louis Périès, 65 ans, qui préside depuis près de quatre mois le procès "historique et hors norme" des attentats du 13-Novembre, est salué pour son pragmatisme, soulevant toutefois quelques critiques.

Il a imposé sa marque et son tempo: le magistrat Jean-Louis Périès, 65 ans, qui préside depuis près de quatre mois le procès "historique et hors norme" des attentats du 13-Novembre, est salué pour son pragmatisme, soulevant toutefois quelques critiques. Le 8 septembre, Jean-Louis Périès a ouvert le dernier procès de ses 40 ans de carrière. Dans un inhabituel propos liminaire, il a listé de sa voix posée tout ce pourquoi celui-là était exceptionnel : son nombre de participants, sa durée de neuf mois, sa charge émotionnelle et médiatique. Et prévenu : "Ce qui importe, c'est aussi justement le respect de la norme, le respect des droits de chacun, à commencer par les droits de la défense".

Quelques instants plus tard, il ne se démonte pas quand, déclinant son identité, le principal accusé Salah Abdeslam se présente comme un "combattant de l'Etat islamique". "J'avais 'intérimaire' comme profession", remarque l'air de rien M. Périès sans lever les yeux de ses notes. Robe rouge de président d'assises, cheveux grisonnants, yeux facilement rieurs derrières ses lunettes rectangulaires, ce fils et petit-fils d'hommes de droit (son père était magistrat et son grand-père greffier) s'est imposé comme le personnage central du procès. "Un despote éclairé", dit une avocate de la défense. "Il est à la manoeuvre, il tient son audience", abonde-t-on côté parties civiles.

"

Bonjour Monsieur le Président

"

Avec les accusés, à qui il ne "manque jamais de respect" comme il le leur a rappelé les rares fois où le ton est monté, il a su se montrer ferme: "Laissez parler le témoin, taisez-vous, si vous continuez vous allez sortir de ce box, M. Abdeslam". Devant les rescapés et proches qui ont témoigné pendant cinq semaine de l'horreur des(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles