13-Novembre : le destin tragique de Guillaume, 131ème victime, morte de son traumatisme

·1 min de lecture

"Ayant perdu tout espoir de guérir, il a mis fin à ses jours la nuit du 19 novembre 2017, dans sa chambre de l'hôpital de Saint Mandé." C'est avec ces mots qu'Arlette Valette a annoncé la mort de son fils. Guillaume Valette n'a pu supporter la douleur. Le 13 novembre 2015, il était au Bataclan pour le concert des Eagles Death of Metal, à Paris. Le jeune homme sortira vivant de la salle de concert. Les mois qui suivront, Guillaume Valette sera hanté par la tuerie commise par trois terroristes. Guillaume est devenu la 131e victime des attentats du 13-Novembre.

Guillaume Valette était hanté par les attentats du 13-Novembre. Son père Alain a raconté lors du procès historique le cauchemar vécu par son fils au Bataclan. "Il se jette au sol et atterri sur une 'boule humaine', comme une mêlée de rugby : un amas de corps. Il essaie de cacher sa tête dans les corps pour se protéger. Il bascule en avant et tombe sur d'autres corps. Puis il se réfugie dans la fameuse pièce où tous se sont barricadés. Il est resté enfermé deux heures derrière la porte. Il a tout entendu. Ce qui l'a marqué, ce sont les cris des blessés, en plus de l'angoisse d'être découvert." Guillaume, par la suite plongé dans le silence, n'avait évoqué que quelques fois ce qu'il avait vécu ce jour-là.

Guillaume était rongé de la "culpabilité du survivant"

Alain Valette raconte un "syndrome post-traumatique" et la "culpabilité du survivant". Guillaume fait des cauchemars est fait preuve (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Jonathann Daval : ce détail diabolique révélé par la mère d'Alexia sur sa manipulation
Alerte bronchiolite : comment soulager son enfant ?
Alec Baldwin auteur d'un tir mortel : de nouveaux détails déconcertants révélés par la police
13-Novembre : le geste déchirant et illusoire du père d'une victime
Une femme “lynchée” pour avoir installé son sapin de Noël en octobre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles