13-Novembre: cinq ans après, Cristina ne peut pas pardonner à ceux qui ont tué son fils

Cinq ans après la mort de son fils au Bataclan, Cristina attend le procès des attentats. "Ce que je veux, c'est que (les accusés) entendent la douleur qu'ils ont laissée. Ce qu'ils ont fait n'a servi à rien, qu’à détruire des familles".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles