128 passagers évacués d'un avion à cause d’un smartphone Samsung en feu

·2 min de lecture
Un avion d'Alaska Airlines a été évacué à cause d'un smartphone en feu

Ce jeudi 23 août, un smartphone de la marque Samsung a pris feu alors qu’un vol d’Alaska Airlines venait d'atterrir à Seattle. Malgré les efforts de l’équipage, 128 passagers et l’ensemble du personnel de bord ont dû évacuer.

Petit coup de chaud à bord d’un avion de la compagnie Alaska Airlines. Ce jeudi 23 août, les 128 passagers et les 6 membres d’équipage d’un vol entre la Nouvelle-Orléans et Seattle ont en effet dû être évacués en urgence, rapporte Ouest-France relayant le Seattle Times. Le responsable de cette procédure d’urgence n’est autre qu’un smartphone de la marque Samsung, qui a pris feu quelques minutes après l'atterrissage.

Préparés à ce genre de situation, les membres d’équipage sont immédiatement intervenus en voyant le téléphone prendre feu. Pour y mettre fin, ils ont placé l’appareil dans un battery containment bag, un sac spécialement conçu pour empêcher les incendies de batterie. De tels incidents se sont multipliés à bord des avions ces dernières années, notamment avec les appareils le marque coréenne.

Évacuation par les toboggans

Malgré cette mesure, la fumée dégagée par les flammes a déclenché le déploiement des toboggans de secours. L’ensemble des 128 passagers et les 6 membres d’équipage les ont donc empruntés pour quitter l’appareil, comme le veut le protocole de sécurité. Ils ont ensuite été évacués en bus jusqu’au terminal.

D’après le propriétaire du téléphone, il s’agissait d’un Samsung Galaxy A21. N’ayant pu le voir par elles-mêmes, les équipes de l’aéroport n’ont pas pu confirmer le modèle du smartphone. Elles ont ajouté que le feu n’avait causé ni blessures graves ni ralentissement dans l’activité aéroportuaire.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles