126 morts dans un convoi humanitaire : une image au cœur du carnage syrien

Libération.fr

Après l’explosion d’un véhicule piégé samedi à Rachidine, dans la banlieue d’Alep, une nouvelle photo illustre l’horreur du conflit.

«Mon collègue Abd Alkader Habak laisse couler des larmes d’impuissance et de souffrance pour les victimes de l’attentat terroriste à la bombe», poste samedi soir sur Twitter le journaliste syrien Ahmad Primo. Avec ce message, un cliché, où un homme, appareil photo à la main, est agenouillé, en pleurs. A quelques mètres de lui, un enfant mort. Ou grièvement blessé. Le photographe Abd Alkader Habak est alors sur le lieu de l’attentat où plus de 126 personnes, dont 68 enfants, ont péri à Rachidine, dans la banlieue d’Alep. En quelques minutes, cette image, souvent recadrée pour dissimuler le corps de l’enfant, est partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Une autre le montre courant, un autre enfant dans les bras. On l’appelle «le héros».

Quelques heures plus tôt, une colonne de plus de 70 bus stationnait depuis plusieurs heures à un poste de contrôle gouvernemental à Rachidine. Plus de 5 000 personnes attendaient d’être transférées des territoires rebelles à ceux tenus par le régime syrien, près d’Alep. Elles fuient les villes assiégées de Foua et Kafraya, dans la province d’Idlib. Pour mener à bien ce transfert, des centaines de combattants rebelles et des humanitaires les escortent. C’est au milieu de cette foule qu’à 15 h 30 (heure locale) une bombe dissimulée dans une voiture explose, embrasant plusieurs bus avec leurs passagers.

Chaos. Le convoi faisait partie de l’«Accord des 4 villes» signé en novembre entre les rebelles et le régime. Il prévoit l’évacuation de plusieurs milliers d’habitants des cités de Foua et Kafraya, occupées par des groupes d’opposition, et de Madaya et Zabadani, près de Damas, sous contrôle du gouvernement.

Dans un reportage diffusé dimanche soir par la chaîne britannique Channel 4, Abd Alkader Habak raconte : «Je me trouvais près d’une voiture qui distribuait de la nourriture à des enfants quand (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le Kazakhstan va changer d’alphabet
1917-2017, un voyage avec Lénine dans le train de la révolution russe
Sur Libé.fr On a testé pour vous le «Twitter libre»
«Nous voulons voir la Corée du Nord abandonner son cheminement imprudent vers le développement des armes nucléaires.»
Erdogan parade à Ankara après sa victoire contestée au référendum

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages