«120 mamans suivies chez nous», comment les Restos du cœur viennent en aide aux mères seules

Les Restos du cœur lancent ce mardi leur 38e campagne hivernale sur fonds d'inflation galopante et de crise énergétique . Autant dire que les différents centres ne risquent pas de désemplir. L'association compte d'ailleurs 12% d'inscrits supplémentaires par rapport à l'an dernier. Parmi eux, beaucoup de femmes isolées avec leurs enfants à tel point que des antennes dédiées à ces mamans démunies ont été ouvertes un peu partout en France.

Dans ce centre du 1er arrondissement de Paris, où Europe 1 s'est rendue, une dizaine de mamans donnent le biberon à leurs nourrissons pendant que les bénévoles déposent devant elles des affaires pour leurs progénitures. "Nous fournissons le lait, les couches, les produits d'hygiène, les vêtements et on fait de l'accompagnement. C'est à dire que chaque maman est reçue en entretien individuel, on s'enquiert du suivi du bébé et s'il y a des soucis particuliers", développe Catherine Bénard, responsable du site.

"Ça nous va droit au cœur"

Pour bénéficier de cet accompagnement, les parents doivent être inscrits aux Restos du cœur et avoir moins de 300 euros de revenus. Dans le contexte inflationniste actuel, ils sont de plus en plus nombreux. "Il y a, à peu près, 120 mamans qui sont suivies chez nous. Il y a une augmentation majeure des demandeurs. Ce sont des mamans qui n'ont pas de papiers et qui sont logées par le Samu social. On ne peut pas franchement dire que la situation soit mirobolante".

>> LIRE AUSSIQu'est-ce que le seuil de p...


Lire la suite sur Europe1