12 idées reçues sur le tabac dont il faut se débarrasser quand on veut arrêter de fumer

C'est bien connu : le tabac est un véritable fléau pour la santé. Responsable de cancers (cancer du poumon, mais aussi de la gorge, de l'œsophage, de la bouche...) et d'autres maladies graves (BPCO, troubles cardiovasculaires...), il est à la fois dangereux pour le fumeur et pour son entourage qui subit un tabagisme passif.

Pourtant, les idées reçues sur le tabac ont la dent dure : elles se veulent déculpabilisantes. Les plus répandues, on les connaît : "à mon âge, ça ne sert plus à rien d'arrêter de fumer", "une cigarette de temps en temps, ça ne va pas me tuer", "je fume des cigarettes avec filtre, c'est moins dangereux", "si j'arrête de fumer, je vais grossir"... Faux !

Arrêter de fumer : je trouve "ma" motivation

Nombreux sont les fumeurs qui, chaque année, essayent d'arrêter de fumer. La motivation numéro 1 pour dire "adieu" à la cigarette, c'est bien évidemment la santé. Arrivent ensuite les préoccupations esthétiques : marre d'avoir les doigts et les dents jaunes, envie de retrouver un teint frais et une bonne haleine... Puis l'inquiétude vis-à-vis de la dépendance (le tabagisme est vu comme une perte de liberté), les raisons financières (fumer un paquet de cigarettes par jour coûte jusqu'à 3000 euros par an) et le respect de l'entourage, notamment familial.

Mais fumer n'est pas si simple. Selon une étude de l'Université de Toronto, au Canada, il faudrait une moyenne de 30 tentatives pour parvenir (enfin!) à arrêter de fumer.

Bonne nouvelle (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Psoriasis : symptômes, causes, traitements
Tabac : arrêter la cigarette serait plus difficile pour les femmes, selon une étude
Arrêt du tabac : avant quel âge vaut-il mieux arrêter de fumer ?
Dépression : quel traitement quand les premiers antidépresseurs n'ont pas marché ?
À cause de la pénurie de carburant, les réserves de sang ont chuté