12 enfants français rapatriés de Syrie : "Je ne comprends pas cette politique du cas par cas, tous doivent être rapatriés"

franceinfo
Marie Dosé, avocate de familles de jihadistes français en Syrie et en Irak était invitée de franceinfo.

La France a rapatrié lundi 10 juin 12 enfants de jihadistes français qui se trouvaient dans le nord-est de la Syrie, ainsi que deux Néerlandais qui seront remis aux Pays-Bas. Maître Marie Dosé, avocate de familles de jihadistes français partis en Syrie ou en Irak dénonce sur franceinfo la gestion de ce dossier par le gouvernement français.

franceinfo : Êtes-vous satisfaite du rapatriement des ces enfants ?

Marie Dosé : C'est un peu compliqué parce que, comme toujours, j'ai un immense soulagement et une vraie émotion, et puis très vite je pense à ces 200 enfants qui sont restés là-bas, qui sont tout aussi isolés et vulnérables que ceux qu'on vient de ramener. Je ne comprends pas cette politique du cas par cas qui ressemble plus, finalement, à un fait du prince. Il n'y a pas de critères. Ils doivent tous être rapatriés. Tous sont isolés. Tous. Est-ce que vous imaginez la vie dans ces camps ? Ils sont sous des tentes : soit des tentes d'orphelins, soit des tentes avec leurs mères, soit des tentes avec des femmes qui ne sont plus leurs mères. Mais on ne peut pas continuer cette espèce de cas par cas qui tend à considérer que certains seront sauvés et pas d'autres. Chaque jour qui passe, c'est un traumatisme en plus. Chaque jour qui passe, ce sont des blessures qui ne sont pas pansées, qui ne sont pas guéries, ou en tout cas dont on ne prend pas soin. Ce cas par cas, c'est (...) Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :