Dans "Les 12 coups de midi", Bruno éliminé après 252 participations

·2 min de lecture
Capture d'écran de l'épisode du 5 octobre 2021 (TF1) (Photo: TF1 / Les 12 coups de midi)
Capture d'écran de l'épisode du 5 octobre 2021 (TF1) (Photo: TF1 / Les 12 coups de midi)

TÉLÉVISION - L’homme de tous les records laisse sa place. Bruno Hourcade, candidat de l’émission de Jean-Luc Reichmann “Les 12 coups de midi”, a perdu face à Loris, 20 ans, à l’épreuve du “Coup fatal” ce mardi 5 octobre. Bruno Hourcade n’avait pas perdu une seule fois depuis le mois de janvier, totalisant 252 victoires et 1.026.107 euros de cadeaux et de gains.

En septembre, le trentenaire avait battu le record de participations individuelles à un jeu télévisé, détrônant Marie-Christine de “Tout le monde veut prendre sa place”, sur France 2 en 2018. Autre performance à son palmarès, Bruno a atteint fin septembre le million d’euros de gains. Il avait expliqué à Yann Barthès dans “Quotidien” que ces gains se divisaient en 300.000 euros de cadeaux, comme des voitures, des télévisions ou des consoles de jeux, et environ 700.000 euros en argent.

Perdant, mais beau joueur

“C’était ultra-serré. J’ai donné ma bonne réponse juste après le gong. Je pars comme ça. Je trouve que c’est la meilleure manière de perdre. [...] Sur cette manche-là, je suis tombé sur plus fort que moi”, a-t-il confié, beau joueur, à Télé Loisirs.

Bruno Hourcade a perdu face à Loris, 20 ans, étudiant en médecine. Les deux candidats ont tous les deux répondu à quasiment toutes les questions, mais le jeune homme a été plus rapide. “Quand Loris a gagné, j’ai vu sa mère pleurer, en visio. De mon côté, avec mes intervenants, c’était devenu une routine. Nous n’avions plus ce côté émotion. Et quand je les ai vus être émus, je me suis rappelé que c’était également le but de l’émission”, a confié Bruno, toujours à Télé Loisirs.

À la question de savoir ce qu’il va faire de ses gains, Bruno Hourcade répond qu’il va placer une partie de l’argent dans des assurances vies et des appartements pour les louer. “Je n’ai pas de gros projets, mais je vais faire des voyages en me faisant plaisir”, conclut-il.

À voir également sur Le HuffPost: À quoi ressemblait la télé au lancement des “Z’amours” en 1995

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles