Les 12 coups de midi accusé de racisme : la production s’explique

·1 min de lecture

La séquence n’a pas du tout plu. Le 24 octobre dernier, lors de l’émission des 12 coups de midi, sur TF1, Jean-Luc Reichmann a posé une question qui a fait beaucoup de bruit : "À quoi peut-on parfois reconnaître un Réunionnais ?" Le candidat, avait le choix entre deux réponses : "Leur ongle très long" ou "L'autre", un choix qui était alors masqué. Le participant a tenté la deuxième option et il est apparu : "Leur onzième doigt". Tout de suite, la communauté réunionnaise s’est insurgée à travers les médias locaux et les réseaux sociaux, taxant l'émission de "raciste". Interrogée par nos confrères de Télé-Loisirs, la production évoque plutôt un "malentendu".

"Il s’agit d’un malentendu sur l’intitulé de la question", déclare la production des 12 coups de midi, contactée par Télé-Loisirs. Il n’y avait pas sujet à interprétation et si tel a été le cas pour certains, nous le regrettons." La production de l'émission de Jean-Luc Reichamnn, récemment taclé par Nagui, conclue en indiquant ne pas avoir plus d’informations concernant l’affaire. À l’heure actuelle, L’Union des Étudiants Réunionnais de l’Hexagone a indiqué avoir saisi le CSA. Cette association étudiante s’est longuement exprimée à travers un communiqué publié sur Facebook, dès le lendemain de la diffusion de l’émission.

"Dans cette triste affaire, nous avons manifestement assisté à une sordide scène de racisme, diffusée à une heure de grande écoute, impliquant un public très large", commence le communiqué de l'Union des Étudiants (...)

Lire la suite sur le site de GALA

“Si on peut sauver Noël…” : un proche d’Emmanuel Macron fataliste sur la deuxième vague
Le fils de Stéphanie de Monaco quitte le Rocher… sa femme va-t-elle le suivre ?
La princesse Martha Louise de Norvège dans une télé-réalité
“Personne ne leur dit rien !” : Emmanuel Macron, ses proches exaspérés par les médecins “rassuristes”
Le saviez-vous ? L’ex-mari de Brigitte Macron était banquier… comme Emmanuel Macron