Les 12 coups de midi accusé de racisme : Jean-Luc Reichmann plaide la bonne foi

·2 min de lecture

Ce dimanche 27 décembre, Jean-Luc Reichmann s'est excusée pour une question "indélicate" sur les habitants de La Réunion dans Les 12 coups de midi, et pour laquelle il avait été accusé de racisme.

Jean-Luc Reichmann a adressé un petit message aux personnes qui habitent La Réunion, deux mois après une "indélicatesse" survenue dans Les 12 coups de midi. C'était le 26 octobre dernier, lorsque l'animateur posait une question à un candidat de son jeu du midi. La question était : "À quoi peut-on parfois reconnaître les Réunionnais ?", et le candidat avait le choix entre "leurs ongles très longs" ou "leur onzième doigt".

Les internautes et quelques personnalités à l'instar de Valérie Bègue s'étaient insurgés sur les réseaux sociaux. Après une petite polémique, Jean-Luc Reichmann a fait une mise au point ce dimanche 27 décembre, dans Les 12 coups de midi, à l'occasion d'une question sur les origines de l'ancienne Miss France et ex-femme de Camille Lacourt. "J'embrasse tout personnellement toutes les personnes de La Réunion," a-t-il débuté. Et d'ajouter : "On peut faire un mea culpa de temps en temps. Il y a eu quelques petites indélicatesses qui, à la base, n’étaient pas du tout voulues, je tiens à le préciser parce que je défends toujours mes équipes jusqu’au bout."

Jean-Luc Reichmann en a profité pour présenter ses excuses : "Mille pardons, on vous présente nos excuses si, à un moment donné, on a pu heurter ou choquer. C’était juste pour sourire, évidemment, car on aime plus que tout La Réunion."

"Honteux ! Vous êtes sérieux ? Un exemple tristement banal de racisme ordinaire", s'était exclamée la maman de Jazz dans une story Instagram. Puis de poster une photo d'elle faisant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Louis Ducruet, le fils de Stephanie de Monaco ne cache pas ses ambitions
Vittoria de Savoie : la princesse nouvelle génération
François Hollande veut sa revanche après le "hold up de Macron"
Eva Simonet, la mère de Christophe Barratier, est morte à 82 ans
« Une orgie d’impunités » : quand Donald Trump choque avant de quitter la Maison Blanche

Ce contenu pourrait également vous intéresser :