12-18 janvier

Libération.fr

nLe concept se situe entre Age tendre, la tournée des idoles et les groupes sosies. Les musiciens de Rock Legends rejouent les hits de Led Zeppelin, The Doors et Queen dans un invraisemblable pot… pourri. Enfin pas tant que ça, puisque Robert Plant, Ray Manzarek et Brian May ont loué leurs qualités. On n’est pas obligé de croire tout ce qu’on lit sur Internet… (Mercredi à Rennes, le Liberté.)

nSon premier album Fréquence(s) a marqué l’année techno 2018. Madben (photo) en donne une version live. En espérant que Rebeka Warrior et Manu le Malin grimpent sur scène pour l’accompagner, comme sur le disque, à l’occasion du formidable Grief, Dance to Death, fascinante œuvre à six mains. 3 × 2, quoi. (Jeudi à Paris, Badaboum.)

nSa manière de jouer de la basse en la portant plus bas que les genoux lui a sans doute causé de multiples lombalgies mais elle a surtout inspiré toute une génération qui s’est mise à rêver d’être bassiste comme Peter Hook. L’ex-Joy Division et New Order tourne depuis quelques années avec The Light en reprenant uniquement des titres de ses anciens groupes. Parfait. (Jeudi à Nantes, Stereolux)

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Tallies L’âge de l’innocence
Playlist
Shlømo : «C’est une belle image, sans domination, ni avilissement»
playlist
Love on the BYSTS