Le 112, numéro d'urgence valable dans toute l’Union européenne, est-il adopté en France ?

·1 min de lecture

Ce jeudi est la journée européenne du 112. Ce numéro d’appel d’urgence offre plein d’avantages : il fonctionne même sans réseau, avec le téléphone verrouillé et partout en Europe. Moins engorgé que les numéros traditionnels, votre interlocuteur pourra ainsi mieux vous aiguiller vers la police, les pompiers ou le SAMU. Pourtant, difficile de dire que ce numéro est ancré dans l’esprit des Français.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

En France, le 112 est en effet tout sauf un réflexe. En cas d’urgence, ce sont les bons vieux numéros qui viennent immédiatement à l’esprit : "Les pompiers et la police, ce sont les numéros qu'on voit dans la rue, avec leurs camionnettes. Ils sont aussi plus connus à l'école. On nous sensibilise plus à ces numéros-là qu'au 112 ou d'autres numéros comme ça", confie un jeune homme. "Je vais quand même penser au 18 car c’est le numéro qu’on nous apprenait quand on était petit. Le 112 ne me dit rien, il n’y a pas eu assez de communication", estime un autre.

Les Français sont ceux qui utilisent le moins le 112 en Europe

Pas de communication et un déficit d’éducation sur ce numéro, donc. Résultat : les Français sont ceux qui utilisent le moins le 112 en Europe, avec 9% seulement des appels d’urgence l’année passée. Et Benoit Vivier, responsable des affaires publiques pour l’association européenne du numéro d’urgence, estime que c’est probablement trompeur : "Il y a beaucoup de touristes qui viennent en France et ce sont souvent eu...


Lire la suite sur Europe1