11-Septembre : le mystère de "l'homme qui tombe" demeure

·2 min de lecture

On ignore toujours l’identité d’un homme qui s’est jeté depuis la tour nord du World Trade Center.

C'est un des mystères qui entourent les attentats du 11-Septembre. En 2001, près de 3000 personnes perdaient la vie dans la pire attaque terroriste jamais commise sur le sol américain. Parmi ces victimes, certaines demeurent inconnues. On ignore toujours qui est l’homme qui tombe, celui qui se trouve au cœur d’une image très célèbre du photographe Richard Drew, qui s’est précipité sur les lieux depuis le défilé de mode sur lequel il avait été envoyé par l’agence AP.

Podcast : Le jour où les tours du World Trade center se sont effondrées devant moi

Quinze ans après avoir pris ce cliché, l’Américain s'était souvenu de chaque instant : «La première chose que j’ai vu, c’étaient les tours, toutes les deux, dont sortaient de la fumée et des flammes», avait-il raconté au magazine «Time». «Je photographiais le bâtiment en flammes et d’un coup, un ambulancier a dit : "Oh mon Dieu, regardez". Et on a vu les gens sauter de l’immeuble.» Selon les décomptes, environ 8% des victimes de l’attentat ont sauté d’une des tours frappées.

A lire :Une victime belge du 11-Septembre identifiée 13 ans après

Il voyait là les victimes de cette attaque, qui reste particulière à ses yeux : «Ce n’est pas comme les photos prises lors d’autres catastrophes : il n’y a pas de sang, pas de boyaux, pas de personnes se faisant tirer dessus. Mais les gens pensent pouvoir s’identifier à cette image. Ils pourraient se retrouver dans la même situation et faire le même choix que cet homme a fait.»

"

L’une des seules images qui montrent quelqu’un mourir ce jour-là

"

Cette image a fait le tour du monde, a été publiée dans le «New York Times» dès le lendemain. Elle est connue sous le nom de «The Falling Man» («L’homme qui tombe»), retenu grâce au titre de l’article(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles