11 novembre : Revivez l’hommage d’Emmanuel Macron devant le Soldat inconnu et son appel à l’unité

Emmanuel Macron a pris la parole lors de la commémoration du 11 novembre, un fait exceptionnel qui rompt avec la tradition.

POLITIQUE - Un hommage doublé d’un message. Ce samedi 11 novembre, lors de la commémoration de l’Armistice, le président de la République Emmanuel Macron s’est brièvement exprimé pour saluer la mémoire du Soldat inconnu à l’occasion du centenaire de la flamme sous l’Arc de Triomphe.

11-Novembre : le « bleuet de France », cette fleur symbole qui refleurit à chaque commémoration

« Du soldat inconnu, nous ne connaissons rien et nous savons tout », a déclaré Emmanuel Macron. « Son anonymat porte en lui des millions de noms. Il est de tous les horizons, de la métropole et de nos Outre-mer, du Maghreb et d’Afrique, des Caraïbes au Pacifique. Il est de tous les métiers, instituteur et paysan, normalien et médecin, curé et ouvrier. Il est de toutes les convictions, croyant et franc-maçon agnostique et libre penseur, protestant et musulman, catholique et juif. »

Le Soldat inconnu « est cette résistance, cette certaine idée de la France que nous chérissons. En tombant pour elle, il l’a relevée et il nous l’a léguée, avec un devoir d’unité, de dépassement et de bravoure », a déclaré le président de la République.

Veillée populaire sous l’Arc de Triomphe

Cette prise de parole, inédite lors d’une telle cérémonie, intervient dans un contexte particulier, marqué par des tensions françaises en marge du conflit entre Israël et le Hamas. L’organisation dimanche 12 novembre à Paris d’une marche « pour la République et contre l’antisémitisme » à l’appel des présidents des deux chambres du Parlement illustre particulièrement l’absence d’union nationale. En effet, si les principaux partis politiques y sont attendus, ainsi que plusieurs membres du gouvernement dont la Première ministre Élisabeth Borne, la France Insoumise a décliné, refusant de défiler à côté de l’extrême droite.

Emmanuel Macron ne sera pas non plus présent, mais a dit « saluer avec respect » ceux qui défileront, selon un communiqué de la présidence diffusé vendredi.

« La flamme sur la tombe (du Soldat inconnu), depuis 100 ans, ne s’est jamais éteinte et elle ne s’éteindra jamais. À nos morts qui ont fait la France et aux vivants qui la transmettront », a conclu le chef de l’État.

Outre la prise de parole présidentielle, une veillée « patriotique et populaire » ouverte à tous est prévue à partir du 18h30 devant la tombe pour commémorer le centenaire. Elle débutera à l’heure à laquelle la flamme avait été allumée pour la première fois en 1923. Un « son et lumière » sera projeté à cette occasion sur le monument parisien.

À voir également sur Le HuffPost : 

Marche contre l’antisémitisme : Macron, RN, NUPES, gouvernement… Qui participe au rassemblement ?

Guerre Israël-Hamas : Macron « exhorte Israël à cesser » les bombardements tuant des civils à Gaza

  VIDÉO - Macron sera "par le coeur et par la pensée" à la marche contre l'antisémitisme