11-Novembre : Emmanuel Macron rend hommage aux "visages intemporels de la France"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Serions-nous là sans Hubert Germain ?" a questionné le président de la République lors de son discours d'hommage, à l'occasion de la commémoration du 103e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Deux cérémonies d'hommage seront rendues au dernier compagnon de la Libération qui s'est éteint le 12 octobre à l'âge de 101 ans. Le corps de l'ancien combattant sera inhumé dans la crypte du mémorial de la France combattante.

Un hommage au Mont-Valérien

En ce jeudi 11 novembre 2021, deux commémorations en l'honneur d'Hubert Germain se succèdent : une à l'Arc de Triomphe à Paris, l'autre au Mont-Valérien à Suresnes. Un symbole fort puisque cet endroit, haut lieu de la mémoire nationale, a été le principal lieu d’exécution de résistants et d’otages en France par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Le combattant occupera le dernier caveau, comme le souhaitait le général de Gaulle et André Malraux.

L'Élysée a voulu une cérémonie extrêmement solennelle et sobre. Il n'y aura pas de discours, mais un moment de recueillement pour Emmanuel Macron, qui se pliera à la dernière volonté de l'ancien combattant en déposant sur son cercueil une croix de Lorraine en bois taillé dans la charpente de Notre-Dame de Paris.

>> À LIRE AUSSI - Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, est mort

À Paris, l'image est forte. Le cercueil d'Hubert Germain, drapé de bleu-blanc-rouge, est parti des Invalides pour arriver jusqu'à l'Arc de Triomphe en remontant les Champs-El...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles