107 Mothers de Peter Kerekes - la critique et la bande-annonce

Le synopsis Lyesa donne naissance à un petit garçon dans une prison d’Odessa, en Ukraine. Ici, les mères peuvent s’occuper de leurs enfants jusqu’à leurs trois ans. Ensuite, il faut trouver un membre de la famille prêt à le recueillir, ou c’est le placement définitif en orphelinat. À l’approche de l’anniversaire fatidique, Lyesa tente tout pour ne pas être séparée de son fils. La critique (3/5) Hasard du calendrier des sorties, «107 Mothers» du réalisateur slovaque Peter Kerekes sort dans les salles françaises alors que son intrigue se situe en pleine zone de guerre ukrainienne, la ville d'Odessa. Mais cela n'a guère d'importance tant ce qui se joue ici est universel : le sort des mères prisonnières à qui les enfants sont enlevés de force pour être placés dans des orphelinats. Avec une approche entre le documentaire et la reproduction théâtrale, Peter Kerekes raconte le combat d'une femme - Lyesa, seule personnage interprétée par une actrice professionnelle -, mais aussi la sororité