104 ans après l'armistice de 1918, des cérémonies du souvenir en France ou au Royaume-Uni

A Paris, Emmanuel Macron a présidé vendredi la cérémonie de commémoration du 104ème anniversaire de l'armistice qui scella la victoire de la France et de ses alliés sur l'Allemagne, même si l'arrêt des combats, décidé le 11 novembre 1918, ne fut que temporaire. Il fallu attendre le Traité de Versailles sept mois plus tard pour que cesse officiellement la Première Guerre mondiale.

Comme le veut la tradition, le président français a rendu hommage aux morts en déposant une gerbe de fleurs et en ravivant la flamme du soldat inconnu sur les Champs-Élysées.

Selon les estimations, la Première Guerre mondiale a fait en tout plus de 9 millions de morts et disparus. La France a payé un lourd tribut comme le Royaume-Uni qui commémore également l'armistice.

A 11 heures précise, l'heure de la signature de l'arrêt des combats en 1918, le pays a observé deux minutes de silence en hommage aux disparus et les cloches de Big Ben ont sonné à 11 reprises, après cinq ans de rénovation.

Ces commémorations prennent cette année un sens tout particulier alors que la guerre est revenue en Europe il y a huit mois quand les troupes de Vladimir Poutine ont envahi l'Ukraine.