10.000 lits en réanimation? Une course contre la montre parsemée d'obstacles

Paul Guyonnet
·Journaliste
·1 min de lecture
Lors de son allocution du 31 mars, Emmanuel Macron a fixé un nouvel objectif: atteindre le nombre de 10.000 lits de réanimation dans le pays pour faire face à l'épidémie de covid-19 (photo d'illustration prise le 24 mars dans un hôpital de Stuttgart, en Allemagne). (Photo: THOMAS KIENZLE / AFP)
Lors de son allocution du 31 mars, Emmanuel Macron a fixé un nouvel objectif: atteindre le nombre de 10.000 lits de réanimation dans le pays pour faire face à l'épidémie de covid-19 (photo d'illustration prise le 24 mars dans un hôpital de Stuttgart, en Allemagne). (Photo: THOMAS KIENZLE / AFP)

CORONAVIRUS - “Nous devons chacun fournir un effort supplémentaire. Et un effort des soignants, d’abord, pour augmenter nos capacités en réanimation.” Mercredi 31 mars, au cours d’une allocution durant laquelle il a annoncé sans le nommer un confinement pour l’ensemble du territoire national à l’exception des Outre-mer, Emmanuel Macron a longuement insisté sur un point: face à la pandémie de covid-19, le système de santé français va devoir augmenter ses capacités d’accueil en réanimation.

Alors que les variants provoquent une ”épidémie dans l’épidémie”, pour reprendre les termes du chef de l’État, du fait de leur caractère plus transmissible et plus mortel que la souche originelle du Sars-CoV-2, Emmanuel Macron souhaite donc voir passer le nombre de places en réa à 10.000.

Un objectif très élevé, même s’il demeure en deçà de celui répété depuis des mois, notamment par le ministre de la Santé Olivier Véran, qui s’établissait alors à 12.000. Interrogé sur cet abaissement de la cible par Léa Salamé sur France Inter, le ministre s’est justifié ce jeudi 1er avril en mettant en avant la stratégie de l’exécutif d’avoir toujours “un coup d’avance sur l’épidémie” et donc de chercher à coller aux besoins réels davantage que d’entretenir en permanence un arsenal sanitaire coûteux.

À l’heure actuelle, le système de santé français est en capacité d’accueillir un peu plus de 7000 personnes en réanimation (sont inclus dans ce chiffre les véritables services de réani...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.