100 km à vol d'oiseau : “C’est loin d'être facile à contrôler”, regrette le délégué général du syndicat Alliance police nationale

franceinfo

"Ces fameux 100 km à vol d'oiseau, c’est loin d'être facile à contrôler pour des collègues qui sont démunis notamment de moyens pour contrôler cette distance", a regretté mercredi 20 mai sur franceinfo Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance police nationale. "Encore une fois, les forces de sécurité sont en première ligne alors qu'on ne leur a pas donné des directives très claires" et qu’elles "manquent de moyens”, a expliqué Stanislas Gaudon. Malgré ces difficultés, il rappelle à la veille du week-end de l’Ascension que les forces de l’ordre sont en droit de faire "rebrousser chemin" et "verbaliser" ceux qui ne peuvent justifier leur bon respect des règles de déplacement en vigueur alors que l'épidémie de coronavirus n'a pas encore été enrayée sur le territoire.

franceinfo : Allez-vous contrôler en priorité les véhicules avec plusieurs passagers ?

Ce n'est pas tellement la question du nombre de personnes à l'intérieur du véhicule. C’est surtout d'avoir des contrôles efficaces pour limiter notamment des déplacements qui ne sont pas prévus dans le cadre réglementaire. Maintenant, cette tâche va être très compliquée pour mes collègues sur le terrain. Ces fameux 100 km à vol d'oiseau, c’est loin d'être facile à contrôler pour des collègues qui sont démunis notamment de moyens pour contrôler cette distance.

Imaginons une situation où quelqu’un se trouve à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi