100 jours de guerre, et 1/5 de l'Ukraine contrôlée par les Russes

L'"opération spéciale" comme l'appelle Moscou, visant à envahir l'Ukraine, s'est transformée en une guerre de tranchées dont on ne voit pas la fin.

Cent jours se sont écoulés depuis le début du conflit et le président ukrainien a lancé un message d'espoir à Kiev, dans la même mise en scène qu'au début de la guerre.

"Le chef de la faction est ici, le chef du bureau présidentiel est ici, le Premier ministre ukrainien Shmygal est ici, Podolyak est ici, et votre président est ici, a déclaré tenant son téléphone en selfie le président ukrainien Volodymyr Zelensky . Notre équipe est beaucoup plus importante. Les forces armées de l'Ukraine sont ici. Et le plus important, le peuple, le peuple de notre état est ici, défendant l'Ukraine depuis 100 jours déjà. La victoire sera la nôtre. Gloire à l'Ukraine."

Mais depuis que la Russie s'est retirée du nord de l'Ukraine et s'est concentrée sur le Donbass, ses troupes avancent lentement mais inexorablement, laissant l'est du pays en ruines. Du côté du Kremlin la rétorique antinazi n'a pas changé :

"Un grand nombre de localités ont été libérées des forces armées ukrainiennes pro-nazies, a déclaré Dimitry Peskov, porte-parole officiel du Kremlin, et les habitants peuvent maintenant commencer à reprendre une vie normale. Ces efforts seront poursuivis jusqu'à ce que tous les objectifs aient été atteints dans le cadre de l'opération militaire spéciale."

Après des semaines de bombardements, la Russie contrôle la majeure partie de Severodonetsk. Elle contrôle également la majeure partie de Donetsk, mais certains pensent que ce n'est qu'un début. Selon Katarzyna Zysk, professeur à Institut norvégien d'études de défense, "_le problème est que l'appétit russe ne s'arrêtera probablement pas là._La Russie ira probablement plus loin à l'ouest. Par exemple, prendre ou essayer de prendre Mykolaiv, essayer de prendre la ville portuaire d'Odessa et si cela réussit, la Russie essaiera probablement de revenir en arrière et de prendre Kiev".

Selon les autorités ukrainiennes, la Russie contrôle déjà un cinquième de son territoire. Sans l'aide des armes de pointe occidentales, supplie le président Zelensky, il sera très difficile de regagner le terrain perdu.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles