100 % bio (France 3) Didier Bourdon : "Un végan dans une famille de charcutiers, c’est évidemment cocasse"

·1 min de lecture

Est-il plaisant d’entrer dans la peau d’un bonhomme un peu rustre ?

Didier Bourdon : Oui, parce qu’il est plus complexe que ça. Il est veuf, et je me suis accroché à ça pour lui donner ce fichu caractère. C’est un homme qui a des défauts, et il a perdu sa source de douceur.

Sa colère va s’exacerber quand sa fille lui présentera son petit ami végan…

Qu’il soit végan dans une famille de charcutiers, c’est évidemment cocasse. Au-delà de ça, il a juste peur de perdre sa fille et, comme il est bourru, il préfère "casser" que de tenter de construire un lien avec ce drôle de gendre.

À lire également

Les Trois Frères (TFX) : 7 choses à savoir sur Les Inconnus

C’est la première fois que vous travaillez sous la direction de Fabien Onteniente (Camping)…

Oui, et en plus, le film s’est tourné au Pays basque, où j’ai vécu, plus jeune. Et Fabien y a une maison. La connexion a été forte entre nous. Retourner là-bas m’a permis de revoir une cousine et cela m’a rappelé des souvenirs.

Comment s’est terminée l’année 2020 pour vous ?

Par le tournage du film Mes très chers enfants, d’Alexandra Leclère, avec Josiane Balasko. Des parents se sentant ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi